Première grande randonnée : conseils pour les débutants Première grande randonnée : conseils pour les débutants

2022_frauleindraussen_tippserie-ersteweitwanderung_pa070070

Lacer ses chaussures de randonnée en sachant n’avoir rien d’autre à faire que de mettre un pied devant l’autre pour les jours, voire les semaines à venir… C’est un sentiment très parti­culier. Surtout que planifier sa première grande randonnée peut aussi comporter son lot de défis et d’em­bûches. Les conseils suivants devraient vous aider à vous préparer et à vous lancer dans la grande randonnée.

2022_frauleindraussen_tippserie-ersteweitwanderung_p7170120

« Moins c’est plus » Ne prenez que l’es­sentiel

Le meilleur moyen de vous simplifier la vie et de réduire la charge, inha­bi­tuelle, lors de votre première grande randonnée ? Un sac à dos aussi léger que possible, qui ne contient que ce dont vous avez besoin. Dresser une liste des affaires à emporter sera très utile pour garder une vue d’en­semble. Dans l’idéal, vous y inscrirez aussi direc­tement combien pèse chaque élément : de cette façon, vous verrez rapi­dement où vous pouvez encore faire des économies. Bien sûr, il n’est pas nécessaire de scier le manche de votre brosse à dents et de savoir voyager ultraléger tout de suite. Mais cela vaut vraiment la peine de garder un œil sur le poids de votre équi­pement dès le début et de vous exercer un peu au mini­malisme.

2022_frauleindraussen_tippserie-ersteweitwanderung_p6280454

Trouver chaussure à son pied Choi­sissez les bonnes chaussures de randonnée

Vos chaussures de randonnée peuvent décider du dérou­lement de votre grande randonnée. De nombreuses expé­ditions ont déjà échoué à cause d’am­poules ou de douleurs aux pieds ! Un point, donc, qui fait mal à plus d’un titre. Il est donc important, d’une part, que votre future paire épouse votre pied. Si elle est en cuir, vous devrez l’avoir rodée suffi­samment en amont. D’autre part, n’oubliez pas de choisir un type de chaussures adapté à la randonnée prévue. Des bottes de montagne cram­pon­nables sur des chemins de moyenne montagne bien aménagés gâcheront rapi­dement le plaisir de la randonnée. De même, un modèle léger ne sera pas forcément idéal en terrain alpin exigeant.

2022_frauleindraussen_tippserie-ersteweitwanderung_pa130346

« Qui ne tente rien n’a rien » Faites le premier pas

Toute grande randonnée commence par le premier pas. Cette règle ne vaut pas seulement pour l’ex­cursion en elle-même, mais aussi pour sa prépa­ration. Il est vrai que le nombre de choses à organiser et à prendre en compte pour ce faire a de quoi intimider, surtout si vous ne possédez pas encore beaucoup de matériel et que vous avez peu d’ex­pé­rience. À cela s’ajoute peut-être la crainte de ne pas être à la hauteur. Si vous rêvez de grande randonnée, sachez que le premier pas est souvent le plus difficile. Mais faire le premier pas ne demande pas forcément une grande prépa­ration. C’est peut-être quelque chose de réalisable tout de suite. Une fois cette étape franchie, le reste est un peu plus facile. Promis!

2022_frauleindraussen_tippserie-ersteweitwanderung_pa130568

« La prépa­ration prime l’action » Prévoyez un itinéraire adapté

Si, pour l’instant, vous ne connaissez « que » les randonnées à la journée et n’avez pas encore tenter l’ex­pé­rience sur plusieurs jours, vous avez tout intérêt à être plutôt raisonnable lors de la plani­fi­cation de vos étapes. En d’autres termes : mieux vaut faire un peu moins de dénivelé et de kilo­mètres que ce dont vous avez l’ha­bitude lors de vos randonnées d’une journée. Marcher plusieurs jours d’affilée n’est pas une mince affaire, d’autant qu’il faut également prendre en compte le poids du sac à dos, plus lourd. C’est pourquoi nous vous recom­mandons de ne pas vous aventurer tout de suite dans une grande randonnée sauvage, mais de suivre plutôt un itinéraire bien balisé et aménagé. Il en existe d’in­nom­brables en Europe : les sentiers certifiés par la Fédé­ration euro­péenne de la randonnée pédestre, par exemple, sont la solution toute trouvée ! Avec eux, vous aurez l’as­surance que le tracé convient à la randonnée, que le balisage est continu et qu’il y a des possi­bilités de faire des pauses pour manger et passer la nuit. Ainsi, vous vous initierez progres­si­vement à la grande randonnée, sans risquer de rencontrer trop de problèmes en même temps.

2022_frauleindraussen_tippserie-ersteweitwanderung_pa070070
LAVENA II GTX Ws

Notre conseil chaussure:
LAVENA II GTX Ws Modèle pour Femmes Modèle pour Hommes

« Un esprit sain dans un corps sain » Veillez à vous mettre dans de bonnes dispo­sitions

Rien de tel que quelques longues balades d’une journée pour vous préparer à votre première grande randonnée. Cela vous permettra de tester votre équi­pement, de vous faire une idée de la longueur approxi­mative des étapes avec laquelle vous vous sentirez à l’aise et, « acces­soi­rement », d’amé­liorer votre forme physique ! Il peut également s’avérer judicieux de soumettre vos pieds à un entraî­nement ciblé, car même si la randonnée sollicite fina­lement tout le corps, ceux-ci subissent une pression parti­culière. Quelques minutes d’exercices par jour en soulevant les talons ou en restant en équilibre sur un sol instable, entre autres, peuvent déjà faire une grande différence après un certain temps. Mais il ne suffit pas d’avoir des pieds solides comme un roc pour réussir une grande randonnée. Il faut aussi avoir un mental d’acier. Pour le renforcer, décidez-vous par exemple à partir en randonnée à la journée par mauvais temps. Vous apprendrez alors à rebondir en cas de moral dans les chaus­settes.

2022_frauleindraussen_tippserie-ersteweitwanderung_pa080182

Rester d’un calme olympien Ne vous laissez pas gagner par la panique

Entre la plani­fi­cation de l’iti­néraire et la recherche de l’équi­pement, difficile de garder son sang-froid. Pensez alors à respirer profon­dément et dites-vous que tout ne doit pas forcément se dérouler à la perfection du premier coup. Si la randonnée n’est pas à prendre à la légère, même sous nos latitudes, de nombreux problèmes potentiels se dénouent en chemin. Au pire, vous aurez acquis de l’ex­pé­rience pour votre prochain périple. L’im­portant est de rester le plus calme possible pendant la prépa­ration et le voyage. En cas de doute, faites une pause et reprenez votre souffle. Après cela, vous verrez géné­ra­lement le monde sous un meilleur jour.